samedi 6 novembre 2010

La dame au Manteau


En cette veille d’Halloween, il fallait que je vous raconte une histoire qui fait peur, vraiment peur, ça tombe bien, j’en ai une! Cette histoire n’a pas de commune mesure avec les livres chair de poule que je lis actuellement le soir avec trois assidues nichées et même pour certains blottis sous la couette. Il est vrai que le dernier en date « prisonnier du miroir », faisant suite à « de monstrueux appels », racontant l’histoire d’une petite fille coincée dans le miroir d’un grenier, était particulièrement terrifiant ! L’histoire que je vais vous raconter est vraie, je ne l’ai encore jamais racontée à personne ! En fait depuis maintenant sept ans, depuis l’achat de notre fermette précisément, je vois quasiment toutes les nuits la dame au manteau. Elle hante notre logis ! Personne hormis moi et les enfants ne l’a déjà rencontrée, elle n’apparait que la nuit ! Elle est vêtue d’un vieux pyjama blanc moucheté de petites fleurs roses, d’un manteau violet avec une doublure intérieure , deux paires de chaussettes, la seconde surmontant la première jusqu'à mi-hauteur des mollets. Cet accoutrement est finalement complété par des pantoufles rouges à poil long, type « Muppetshow », pointure 43 que la dame au manteau m’a dérobées il y a maintenant six ans. Personnellement, je les ai, c’est vrai, délaissées car je les trouvai ridicules, mais la dame au manteau leur a donné une seconde vie ! Les premières apparitions ont commencé il y a donc sept ans, je me rappelle de la première comme si c’était hier. Nous étions en travaux, j’étais sur le canapé face au feu de bois, comme un bébé avec les pieds qui dépasse du canapé ! Les flammes était assez vives et la pièce était chaleureusement illuminée et c’est précisément vers minuit tapante qu’elle a brusquement surgit, venant il me semble de notre chambre. La lumière du feu mettait en valeur la texture synthétique de son apparat violet qui luisait, une courte pose devant le feu de bois me permis de la détailler des pieds à la tête. J’étais suffoqué ! A l’époque mes pantoufles était encore à Taiwan, la dame n’avait pas encore exprimé toute sa substance, mais elle était là, puis elle disparu après un tour aux toilettes. Depuis cet épisode, elle n’a pas cessé de nous taquiner. Les enfants m’ont dit qu’ils l’avaient vue. Laure m’a narré un sauvetage de Claire qui était tombée du lit, Claire elle m’a donné une version différente, comme quoi la dame a saccagé sa chambre avant de partir par la fenêtre. Adrien m’a dit qu’elle a pris tous ses bonbons et qu’il avait faim ! Myriam n’a rien vu, rien entendu, mais souhaiterait que cette dame fasse la lessive et le ménage ! Ces mots ne sont semble-t-il pas tombés dans l’oreille d’un sourd. En effet la dame au manteau déclenche la machine en manuel la nuit quand celle-ci n’a pas été programmée, curieux hein ! Pour le ménage par contre, elle se contente de nous jouer des tours. Depuis le temps, je connais ses habitudes, son parcours, toujours le même, toujours ! Elle commence par allez discuter avec notre réfrigérateur qui se situe dans les dépendances, je la vois en effet passer furtivement et hâtivement de la fenêtre de ma chambre les nuit de pleine lune, celle-ci éclairant un peu notre devanture. De retour à la maison, elle se frotte contre les radiateurs tout en contrôlant leur état de santé, pas de fièvre, pas mort, tout va bien, dans le cas contraire, des bruits de trituration des boutons se font entendre. La nuit on dit que tous les chats sont gris (ce n’est pas Pralinette, notre chatte qui dirait le contraire !), mais ce que l’on ne dit pas assez, c’est que toutes les multiprises veillent ! La dame au manteau les traque immanquablement, les écrasant de son pied touffu ne laissant derrière elle que l’obscurité de la nuit ! Il ne fait pas bon être une multiprise chez nous, ni même une prise toute simple d’ailleurs ! Tous les jours, la prise de la machine à café pendouille, souvent je m’en rends compte 5 minutes après avoir positionné ma tasse dans le Tassimo, pas de café ! Après avoir mis en cause, la machine, la capsule, le niveau d’eau, la proximité du grille pain via des ondes etc. Je constate la supercherie, quelle blagueuse cette dame au manteau, un rien l’amuse ! Je pourrais me venger facilement, en un clic ravageur ! En déclippant le fusible des radiateurs par exemple, ce serait un dur moment de suractivité pour la dame au manteau. Mais depuis le temps je me suis habitué à elle, je la comprends. Ce que je vais vous dire maintenant est assez intime, mais il faut que j’en parle cela me fera le plus grand bien ! Je pense que la dame au manteau est froide et elle doit s’approprier la chaleur des autres pour tenir le coup toute la nuit ! En ce moment, la nuit, elle me rejoint dans mon lit ! Le soir avec Myriam nous faisons des soirées DVD, enfin j’essaie de traîner Myriam dans le lit pour la forcer à regarder avec moi la télé plus précisément ! Mais bon le fait est que ma mie me dit : « j’arrive dans 5minutes as-tu besoin de quelques chose ? ». Cette phrase est intéressante car elle évoque une notion d’attente courte, ainsi qu’une notion de service. Après 45min d’attente l’ordinateur en mode pause DVD jette généralement l’éponge, il passe en mode sommeil et moi aussi. C’est le moment que Myriam préfère pour venir tendrement éteindre le PC et roupiller en disant « tu dors déjà ». Phrase éloquente mettant en avant une notion de déception intense! Les femmes sont de vraies stratèges ! Revenons en à la dame au manteau, elle vient durant mon sommeil et elle se colle à moi, je sens son pyjama râpeux se frotter contre ma peau, au début j’étais mal à l’aise. Etait-ce de l’amour ? Non en fait et après réflexion, c’est purement énergétique elle pompe mes calories pour ensuite se caler seule dans un coin du lit. Ce larcin calorique accompli, elle disparait et le matin venu, plus personne dans mon lit, plus une trace de la dame au manteau ! Voilà vous savez tout, ou presque ! Pour conclure cette petite histoire, lors d’une discussion avec Pralinette (oui, je discute avec un chat, les poules ça me soule) celle-ci m’a avoué l’avoir vue ! Elle m’a dit qu’elle a reçu des coups de pied à multiples reprises, elle pense que la dame au manteau sait voler à la manière d’une chauve-souris et qu’elle a un nid dans un arbre derrière le champ de Luc. Moi, je n’y crois pas, je pense que Pralinette a été influencée par l’opinion de nos poules. Je pense que la dame au manteau est…mieux le jour !

Laurent (manteauphobe)

jeudi 30 septembre 2010

L'épineux Avatar

Cela fait maintenant une bonne année que mon abri astro est en place. La conception m’a demandé du temps, mais j’en suis ravi! L’hiver dernier fût principalement consacré à l’astronomie grand champ, Orion, la tête de cheval, la rosette, doivent leur qualité à l’autoguidage qui, en poste fixe, est vraiment un régal! Voici un récit de la soirée du 21 au 22 septembre où j’ai imagé ma plus belle Jupiter de la saison! Il est 18h, je reviens du travail sur une petite route de la campagne Avesnoise que je connais bien, je pense au week-end qui se profile à l’horizon. Je sais qu’il ne devrait pas être trop mauvais, au vu des prévisions de météoblue et ainsi, je me surprends à penser filtres, paramètres d’acquisition, enfin je fais ou plutôt je refais mentalement la séance de ce soir comme un sportif de haut niveau que je ne suis pas! Le repas est vite englouti par toute la famille, c’est qu’il y a Koh-lanta à la télé, les enfants préparent leur place avec petits coussins etc… Moi, je profite de ces instants pour aller ouvrir le toit histoire de mettre à température le matos. Puis vient le tant attendu Koh-Lanta avec Brogias qui donne maintenant dans la pub ! Après avoir vu comment un bout de crevette pouvait rendre les gens malades à tous les sens du terme, je m’empresse de faire la bise aux enfants et je vais rejoindre ma petite cabane au fond du jardin. La cabane se situe tout au fond du jardin, elle est entouré de pâtures, mais ce n'est pas la cabane au sens Francis Cabrel/Laurent Gerra, ici ça sent la bouse et l’herbe mouillée ! Bon c’est une habitude à prendre…

Je commence par préparer le matériel! La turbulence ne semble pas trop mauvaise, voire même correcte, bon alors c’est peut-être le moment de sortir la substantifique moëlle de mon 200mm (gros calibre hein?). Ca passe, l’image est stable, pas trop de brouillage, je zappe entre les forums et les acquisitions très moyennes pour le moment, quand tout à coup, une nette amélioration de l’image il est alors 22h47 tapantes, la grande tache rouge est nette c’est rare! Avec en prime un satellite dans le champ "Ganymède". Mais ces excellentes conditions n’auront pas duré plus de quelques minutes. Toc toc! C’est ma moitié qui vient avec deux chocolats chauds, vraiment sympa ça! Un brin de causette (et que de la causette!) bien calés dans nos fauteuils sous une petite couette d’appoint on regarde défiler les acquisitions très moyennes je dois bien le dire. Un bâillement, deux, puis le traditionnel «je vais voir si les enfants dorment bien et je vais lire dans le lit @+» eh oui ma mie n’est pas une adepte des nuits étoilées, mais elle me laisse vivre ma passion avec une certaine curiosité somme toute passagère, mais tout de même! Je reste donc avec Pralinette, notre chatte qui elle trouve mon abri à son goût. Après avoir lu l’astronomie magazine du mois, je pense au trou de turbulence de toute à l’heure et attend avec impatience le prochain! Il s’ensuit d’autres acquisitions de plus en plus mauvaises, si bien que vers 23h45, je décide de plier bagage, avec l’espoir d’obtenir une image au moins pas trop mauvaise! Ma mie m’attend au lit et me dit «tient tu es déjà là, alors tes jupi encore floues?». C’est que j’ai bien donné ces derniers temps dans la jupi floue, alors…

J'en connais qui commencent à se demander le rapport avec le titre de cet article, eh bien c'est simple! Le mot avatar (du sanskrit avâtara), dans la religion hindoue, désigne chacune des dix incarnations de Vishnou. Ce mot s'emploie aujourd'hui au sens figuré pour exprimer les formes diverses d'une personne, comme dirait Thomas A. Anderson, l'élu de MatriX: "l' autre vie dans le monde virtuel". J'ai moi même un Avatar sur la toile, notamment sur les forums d'astronomie, depuis des années, eh oui! Le choix a été difficile car un avatar c'est comme un doudou, faut pas le rater... J'ai tout d'abord envisagé de déformer ma prof d'anglais de classe préparatoire, mais même fortement déformée elle me faisait encore bien peur! Alors je me suis tourné vers ce curieux avatar épineux! Pour la petite histoire, à mes débuts en astrophotographie, je réalisais des circompolaires dans mon jardin. Lors d'une de ces soirées en compagnie de ma mie, nous entendîmes de curieux bruits de type gratounette aux alentours, munie de son écran de GSM, ma mie explora les environs en quête du gêneur pour finalement le débusquer! En fait ils étaient deux et voilà...Enfin la vie intime des hérissons c'est chaud et risqué! Pour le pseudo j'ai choisi "BROXOT"! Pourquoi? Alors là c'est plus compliqué! Lors du choix devant le clavier, les enfants regardaient l'extraterrestre avec Bernard Campan et Didier Bourdon , là le manque d'inspiration, la fatigue, la pression de ma femme ont eu raison de moi et Broxot est né! En Cryptalien ça veut dire Diamant, c'est rassurant! Voilà vous savez tout ou presque sur ma cyber-vie. Alors reprenons la petite histoire...

Le lendemain, au lever, je verse le café dans la tasse, je passe mes pantoufles et je pointe en direction du cabanon avec la ferme intention de traiter les films d’hier et d’avant-hier. Il caille sérieusement, le petit chauffage prévu pour l’hiver tombe à pic, je le mets a fond et je commence à visionner les films ! Poubelle, poubelle, poubelle, tient en voilà un bien, celui du trou de turbu d’hier, en route pour le traitement. Je lance le traitement quand ma femme m’envoie un message MSN « vient y’a la brocante », zut je l’avais zappé celle-là, bon je finirai l’empilement plus tard, douche et hop dans la voiture avec toute la marmaille. Arrivé sur place, déchargement des gosses et déploiement de la poussette double (pratique on peut mettre deux fois plus d’enfants dedans !), c’est parti. L’objectif d’une brocante pour nous c’est les bouquins en tout genre, ma femme est une dévoreuse de livre, moi c’est les BD et les enfants les « j’aime lire ». Et là au détour d’une petite ruelle je tombe sur un « Stephen Hawking », incroyable, dans un bled paumé au milieu des vaches une dame de facile 80 piges vend 50 centimes d’euro un Stephen Hawking intitulé « une brève histoire du temps » ! Eh bien j’y pense encore sur la route du retour avec les enfants qui se dispute pour une cochonnerie de jouet, après la crevette d’hier soir, c’est...

De retour au cabanon, je poursuis le traitement, mais je ne résiste pas à lire la préface du Hawking, ce gars que je connais de nom, m’a toujours intrigué, on dit de lui que c’est le successeur d’Einstein que ça ! Et bien mazette, le traitement fini laisse apparaître une jupi superbe, sans doute la meilleur que j’ai jamais faite, on y voit des petits ovales blancs, la grande tache rouge, et plein de détails. Le temps passe et il est déjà 20h, tombé dans le bouquin, je suis ! Bon est bien, allez c’est reparti sur JUPI...

BROXOT (Quelques heures d'un astronome amateur)

vendredi 10 septembre 2010

Petit résumé rapide des vacances en Bretagne



D’abord une chose qui peut paraître évidente, la Bretagne ce n’est pas la Corse, la différence majeure se situant au niveau des températures (air et eau), comptez environ 15° d’écart…Mais les points communs sont quand même nombreux : nature (relativement) préservée, plages magnifiques et aussi en évitant les endroits trop fréquentés, il est possible de jouir de calme et de tranquillité et miracle, l’endroit où nous avons réservé se trouve être un endroit calme, avec pour ne rien gâcher, une magnifique vue sur mer. Tout va donc pour le mieux pour nous donc sauf que les enfants (mis à part Marion) n’ont de toute évidence pas la même conception des vacances réussies. Bien sûr ils n’ont rien contre les plages magnifiques, ni contre la vue sur mer, non le point qui pourrait davantage les gêner, c’est plutôt l’aspect tranquillité, ils préfèrent l’animation et surtout la présence d’autres enfants de leur âge disposés à partager leurs jeux. Mais comme cette année la chance nous sourit, plusieurs autres familles passent aussi leurs vacances dans la même résidence et tous les enfants partageant le même terrain de jeux, les amitiés n’ont pas tardé à se créer, et c’est parti pour les meilleures vacances de leur vie (après le Maroc quand même). En ce qui nous concerne, la tranquillité est désormais assurée, il ne nous reste que Marion pour nous tenir compagnie. Heureusement nous avons quand même eu l’occasion de faire des balades magnifiques en forêt ou au bord de la mer, tout le monde a apprécié ces moments en famille. Nous avons aussi goûté des glaces artisanales délicieuses, fabriquées à la ferme. Adrien a eu l’occasion d’accompagner son papa dans ses promenades à but photographique ou alimentaire (miam le poisson et les crustacés frais) pendant que ses grandes sœurs jouaient avec leurs amis et sa petite sœur faisait la sieste. Bref nous voilà repartis dans le nord en pleine forme affronter la pluie et la rentrée qui se profilait déjà à l’horizon avec des souvenirs et des belles images plein la tête.


mercredi 14 juillet 2010

La bande à Pandore



Non, Je ne parle pas de Domenech et de sa formidable sélection! Mais c’est vrai que ces derniers temps, la France n’a pas disons sportivement parlant « le vent en poulpe». Sans parler foot, même l’étape du tour du 14 juillet a été gagnée par un Portugais! J’ai même trouvé le défilé pour la nouvelle collection de Jean Paul Gautier (bien qu’un poil déshabillé cette année), un peu bof! Même la belle Carla, qui elle semble s’habiller en «Bettencourt» cette année, n’arrive pas à inverser la tendance de la «french loose». Ce feu d’artifice de conneries et toutes ces vestes à répétition, donnent un goût amer à ce 14 juillet. Mais bon c’est la journée nationale, mais aussi et surtout le premier jour de vacances pour toute la famille, alors on s’en tamponne de la «french loose» et on fait comme Anelka on profite des congés payés! J’ai donc fait un petit tour sur notre blog que j’avais honteusement délaissé, faute de temps et d’inspiration et là j’ai eu envie… Envie de parler, de tout déballer, à la manière d’une déposition… Pourquoi notre logis est un chantier en perpétuelle démolition, pourquoi? Quelle est l’origine de tout ce bazard? Alors voici ma version des faits! Mais par où commencer? Par la plus petite!

Marion, taille supposée environ 65cm, pour un poids de 7kg, bon esprit, pas de dossier, pas de problèmes ces huit derniers mois, hormis quelques plaintes pour tapage nocturne courant décembre. Baptême tardif, mais Baptême quand même!

Adrien, 1m05, 18kg le matin, 20kg le soir, aime les «ceiizes» et les «faizes», et tous autres fruits rouges présents dans le jardin, surnommé «Adrwou».

Signes distinctifs: Il a une sainte horreur des toilettes et est présent sur les lieux de préparation de tous les repas et autres «collationnages».

Méfaits: Graffitis signalés dans la région du coin repas et de la salle à manger Quelques vols avec effraction constatés notamment près du frigo avec quelques «petits suisses» éventrés et avec une tentative d’aspiration de leur contenu en début de semaine. Flagrant délit de vagabondage nocturne.

Claire, 1m13, 19kg, multirécidiviste, surnommé «la carotte»

Signes distinctifs: Ne se lave et ne dort que sous la menace. Porte sur son visage les stigmates de ses nombreux combats.

Méfaits: Cette délinquante notoire a à son actif de nombreux délits : falsification (de dessins), recel avec complicité (bonbons), sévices physiques sur animaux (cf. dossier «pralinette»), manœuvres frauduleuses (en tout genre), fausses déclarations (notamment lors des interpellations), délits d'initiés (échange ou vente de matériel défaillant sans complexe et consciemment «Barbies sans tête vendues récemment à la brocante du village»), coups et blessures sur les personnes de Laure et Adrien, nombreux autres délits dont les insuffisances du dossier (faute de preuves avérées) n’ont pas permis de conclure à la culpabilité du suspect.



Laure, 1m32, 31kg, la belle du quatuor.

Signes distinctifs: Aime les Winx, la mode Winx et les wings de poulet, fait partie du club winx. Elle revêt souvent une coiffure de rêve confectionnée avec brio par un être supérieur (très). La divinité qui impose les mains sur sa chevelure, répond au nom de «Papss». Les demi-dieux étant très altruistes et modestes, il se contente du diminutif «Pap», le plus souvent.

Méfaits: Vol à la tire, refus d’obtempérer, et quelques autres délits mineurs…

Myriam, 1m62, poids affiché par le suspect 45kg (présumé supérieur à 52kg), surnommée «Myr» à ne pas confondre avec la lessive qui ne dénature pas les couleurs!

Signes distinctifs: Aime la lecture d’ouvrages volumineux et lourds avec connotation perverse et sadique en milieu hospitalier, Mazette! Aime aussi plus que tout dormir tranquillement et confortablement. Déteste le rangement et faire dormir les gosses, ainsi qu’être dérangée durant les périodes de tétée et de sommeil.

Méfaits: Refus d’obtempérer aux nombreuses tentatives d’abus sexuels d’un demi-dieu omni présent dans la vie familiale et dans «l’abattage» des diverses tâches ménagères ingrates, qu’il fait avec dévotion et un certain brio.

Laurent, 1m92, poids inconnu (probablement nul, les divinités ne reposant pas sur le sol!), bel homme dans les années 80.

Signes distinctifs: Mince, discret, peu exigeant, seule personne capable de faire des trous dans le soleil (dixit Claire).

Méfaits: Aucun, sauf éventuellement quelques petites tentatives d’abus sexuels en la personne de Myriam fortement sanctionnées par quatre condamnations à perpétuité (avec périodes de sûreté de 18 ans)

Bilan de l’enquête: C’est eux qui mettent le souk, moi je suis innocent!

Laurent (L’innocent qui a simplement offert quatre boîtes « de pandore » à sa Déesse)

lundi 10 mai 2010

Souris des villes et souris des champs


Comme vous le savez sans doute, nous vivons dans un petit village d’environ 480 habitants niché dans un paysage avesnois (pâtures et petit ruisseau comme il y en a beaucoup par ici), à l’écart des grands axes de circulation. Nos enfants fréquentent l’école du village (2 classes en tout) et se rendent, à la belle saison, à l’école à pied ou à vélo, cueillant des pissenlits et caressant des chevaux tout le long du chemin. Nous disposons d’un grand jardin qui ressemble davantage à une pâture qu’à un jardin et élevons, selon les années, poules, canards, oies, moutons, lapins sans oublier le chat de la maison : pralinette. Pour nous qui avons grandi en ville, c’est un peu le paradis sur terre. Pour nos enfants, vivre ainsi c’est la norme car eux n’ont jamais vécu ailleurs… Ils sont parfaitement à l’aise au milieu des animaux et suivent d’un œil intéressé les naissances qui se succèdent au printemps (cette année les lapins). Quand leurs amis viennent, ils sont fiers de leur montrer les dernières portées… La seule ville qu’ils fréquentent régulièrement est Solesmes, à quelques km, mais c’est une petite ville (4700 habitants). Aussi sont-ils curieux de découvrir, à l’occasion de sorties dans la famille ou à Valenciennes, ce qu’est une grande ville…Et leurs questions et leurs réflexions nous font parfois sourire…Par exemple, Laure nous demandait combien d’habitants il y avait dans le « village » de mamie (Villeneuve d’Ascq, 65000 habitants). La semaine dernière lorsque nous sommes allés voir son nouveau petit cousin Vianney, nous avons longé le métro lillois dans sa partie aérienne, ce fut l’occasion d’expliquer aux grandes que ce « tramway » un peu spécial circule la plupart du temps sous terre et qu’il n’avait pas de chauffeur…Laure pense que sa marraine a bien de la chance de pouvoir emprunter ce drôle d’engin tous les jours…

Lors d’une sortie chez l’optalmo à Valenciennes, Adrien a lui aussi fait quelques découvertes : le tramway, l’Escaut, où il y a vraiment beaucoup d’eau comparé au ruisseau de son village, les péniches et des voitures absolument partout…Claire n’est pas en reste quand elle demande, en sortant de Valenciennes, si au lieu de regagner notre village en voiture, nous ne pourrions pas plutôt emprunter le tramway pour changer…Un tramway à Vertain, je pense que ce n’est pas pour demain…

Mais je me suis rendu compte hier, à l’occasion d’une visite de mon filleul Paul, 2 ans, qui habite Lille que la campagne pouvait également être, pour un enfant élevé en ville, un endroit insolite, inhabituel et même effrayant. Paul n’est absolument pas à l’aise avec les bêtes, petites ou grosses…Les lapins lui font peur, les poules l’effraient aussi, quand au chat, la simple évocation de la présence d’un tel animal fait naître dans son regard une lueur de panique…Et pas facile quand on marche seulement depuis quelques mois, de circuler dans notre jardin-pâture imparfaitement tondu, le sol n’est pas égal et les herbes lui chatouillent les jambes…Pauvre petit Paul, Claire a dû renoncer à l’entraîner dans une exploration complète de son territoire… Bref Paul va peut-être un jour apprécier les sorties chez sa marraine mais ce n’est pas pour demain. Quand à nos enfants, ils vont devoir apprendre à ne pas courir en avant quand on circule dans la rue en ville, les voitures et les piétons étant beaucoup plus nombreux qu’à Vertain…Et il faut expliquer à Adrien que non en ville on ne fait pas pipi dans l’herbe, de toute façon il n’y a pas d’herbe ou tellement peu…

Myriam, ancienne citadine expatriée avec bonheur à la campagne

Un nouveau bébé dans la famille


Vous pensez avoir déjà vu cette photo? Il y a très exactement 2 ans? Erreur, c'est toujours Laure qui tient le bébé mais elle a 2 ans de plus, quant au bébé c'est le petit frère de l'autre. Hé oui mon filleul Paul est grand frère, Vianney est né le 23 avril à 23h56 chez Laurence et Philippe. Il ressemble beaucoup à son grand frère mais fait déjà preuve d'un caractère fort différent, troublant davantage les nuits de ses parents...Bon courage, pour nous les nuits hachées sont des souvenirs encore récents mais nous apprécions à sa juste valeur notre tranquillité nocturne retrouvée...


dimanche 25 avril 2010

L'anniversaire de Laure



Voici avec un peu de retard quelques images des festivités de l'anniversaire de Laure qui a eu lieu le mois dernier. Il a comme d'habitude été fêté dignement, d'abord avec la famille puis avec ses nombreux amis. Je profite de ce message pour annoncer que la gagnante du concours de déguisements est Sawsan pour son déguisement de princesse égyptienne (voir photo) très soigné. Cependant, le choix a été difficile car tous les déguisements étaient magnifiques (beaucoup de princesses!).

Des nouvelles de Marion


Elle a maintenant 5 mois notre petite dernière et elle a bien changé en l’espace de quelques mois…Le nourisson hurleur qu’elle était le premier mois a laissé place à une petite fille calme, très souriante et ravie d’obtenir l’attention de ses parents, de ses aînés et aussi du reste du monde. C’est un petit gabarit (surtout comparée à son frère) mais elle fait preuve de beaucoup de dynamisme. Et les plus grands sont prêts à tout pour avoir le privilège de s’occuper de leur petite sœur, chacun à sa manière…Et chacun rêve de ce qu’il pourra apprendre ou apporter à sa petite sœur quand elle sera grande. Laure rêve de la coiffer (un peu de patience car Marion est quasi-chauve), de l’habiller, bref de jouer avec elle comme avec une poupée vivante. Claire veut lui apprendre à marcher, à faire du vélo, bref à développer ses capacités motrices. Quant à Adrien il se voit bien dans le rôle de grand frère protecteur, Marion n’a rien à craindre avec un tel costaud comme protecteur. En attendant tous les 3 se disputent pour obtenir un sourire ou pour prendre leur petite sœur quelques instants sur les genoux. On verra bien si cet engouement pour la petite dernière résistera à ses premiers pas et à ses premières bêtises…


dimanche 28 février 2010

Un nouveau filleul










Un petit article pour vous présenter mon nouveau petit filleul. Après Edouard chez nos amis belges et Paul chez Laurence et

Philippe, voici Valentin chez Aurore et Thierry. Agé d’un mois de moins que notre petite Marion, et né avec 6 semaines d’avance, il la rattrape déjà en poids comme en taille semble-t-il, un solide gaillard donc, à l’image de son frère aîné Nicolas. Sur les photos, on peut le voir avec Marion (en rouge).

Myriam, nouvelle marraine et fière de l’être